Mon adolescent en vacances !


Éducation, Sam / mercredi, août 14th, 2019
Sam !

Cette saison 2019 est passée à une vitesse folle. Je n’ai pas vu les mois défiler… Il faut dire que l’arrivée de Sam (berger american miniature de chez Sandrine Bohn) m’aura bien occupée cet hiver. Soucieuse de la mise en place de fondations éducatives solides, mes journées étaient bien chargées. Il était primordial pour moi de prendre quotidiennement du temps avec Sam afin de lui apprendre avec patience les signaux essentiels pour qu’il me suive de partout en toute sécurité.

Ce temps que j’ai accordé à Sam, dès son arrivée, était aussi dans le but d’être prêt pour l’adolescence car cette période si perturbante pour l’individu arrivait pendant les grandes vacances.

Et voilà, nous sommes en juillet dans le neuvième mois de Sam et nous partons pour nos congés avec Guess en direction de l’océan en camping-car. Je ne vous cache pas mon inquiétude car Sam m’a déjà manifesté son envie d’indépendance avec un peu d’opposition dans son septième et huitième mois (cf: mon chien cet adolescent). Mais les choses tendent à aller dans le bon sens car même si Sam part encore à la poursuite d’un coureur, il m’obéit immédiatement quand je lui demande d’arrêter de faire peur au monsieur (sic). Je vous avoue que je me confonds en excuses quand je n’ai pas eu le temps d’anticiper par un « tu laisses » car il est rapide le bougre ! Il doit les sentir arriver avant que je ne les vois. J’ai donc entraîné Sam à un rappel béton pour ce genre de situation. Il me reste comme difficultés les aboiements sur les enfants et encore quelques réactions sur les deux-roues cependant Sam a fait d’énormes progrès de ce côté là, je reste simplement vigilante. Mon idéal serait zéro réaction mais ce n’est pas encore le cas. Donc je ne lâche rien ! Cette année j’ai donc adapté mon programme de vacances par rapport à Sam. Nous ne ferons pas d’itinérance, ni de visites, nous avons privilégié un endroit calme, un petit camping sans animation le soir. Nous serons à 400 m de la plage avec un accès autorisé aux chiens, non loin d’une forêt pour faire des balades. Je vais en profiter pour entraîner Sam au clicker sur les différents stimulis qui lui posent encore problème. Le temps et la patience seront mes armes.

Sur le départ avec Sam et Guess.

Nous voilà parti pour notre périple (sic). Une petite bataille débute afin de savoir qui sera au plus près de nous dans le camping-car… Guess a laissé la place à Sam. Je les ai laissé gérer tous les deux sans intervenir, Guess est vraiment adorable avec le petit Sam, comme je le dis souvent, elle est unique.

Nous voilà sur la route des vacances !!!! Plus nous avalions les kilomètres et plus Sam était à l’aise. Nous nous arrêtions toutes les 1h30 pour détendre Sam et Guess. Finalement Sam a trouvé sa place dans le camping car, ce sera sur son tapis au fond, collé à l’aération.

Pour arriver à notre destination finale, nous avons procédé par des arrêts étapes. Nous nous sommes installés pour 48h dans un camping au bord d’un lac. Le bonheur pour Sam et Guess car nous faisions le tour du lac en marchant et en se baignant. Quand Sam et Guess se reposaient nous en profitions pour faire nos activités de courte durée (moins d’une heure). Sam acceptait très bien le fait d’être seul dans le camping-car avec Guess.

Un bonheur rassurant qui a été écorché par quelques petits événements.

Première baignade !!!!!

Lors d’un moment de baignade où j’allais nager avec mes chiens d’amour, Sam est sorti à une vitesse folle de l’eau, dépassant mon mari tel Bip-Bip. Nous n’avons pas eu le temps de réagir, pourtant il est passé devant nous . J’ai crié « Sam vient » mais il était déjà hors de ma vue et j’ai vite compris pourquoi. Des jeunes étaient passés en mobylette sur une zone non autorisée, Sam leur a couru derrière pouvant se mettre en danger. Après une sortie de l’eau rendue difficile par les cailloux, j’ai réussi à atteindre la piste alors que Sam était de retour. Me voilà prévenu, va falloir être vigilants et anticiper afin d’éviter un drame. Je vous avoue que là, j’étais refroidi. Les baignades suivantes furent effectuées à l’opposé en restant sur la berge afin de surveiller au mieux Guess et Sam se détendre et je ne suis plus rentrée dans l’eau afin d’être plus réactive.

Lors d’une balade, Sam est parti aboyer derrière un couple qui se promenait main dans la main, il est venu perturber leur quiétude en leur tournant autour. Je l’ai rappelé et il est venu immédiatement. Je ne souhaitais pas priver Sam de liberté en le tenant en laisse car il y avait un promeneur toutes les 30 min. Déterminée comme je suis, je voulais profiter d’une pleine liberté avec Sam et Guess.

A l’approche d’humains, j’anticipais en rappelant Sam qui m’écoutait parfaitement. Nous laissions passer les promeneurs et partions à notre tour. Lors d’une balade matinale, nous avons été surpris par un jeune en vélo qui est passé à une vitesse folle sans ralentir pour les chiens ; forcément Sam a couru derrière mais je l’ai rappelé et il est revenu.

Petite parenthèse pour les coureurs, cycliste etc… Ralentissez à la hauteur d’un chien, la route ne vous appartient pas !

Notre deuxième escale dans un camping n’était que pour une nuit, toujours autour d’un lac. Ce matin là, nous allions juste à l’entrée récupérer notre commande de pain. Comme d’habitude, j’ai laissé Sam et Guess dans le camping-car. En m’éloignant du camping-car, j’ai interpellé mon mari en lui disant « c’est bizarre ce bruit, on dirait un chien » et en me retournant devinez qui est arrivé comme une balle dans ma direction ? Le petit Sam… Ma première réaction était le contentement car il est venu vers nous mais rapidement je me suis interrogée. Ayant fermé la porte avant de partir, la première question qui m’est venue était de comprendre comment Sam avait réussi à sortir. Plus je m’approchais du camping car et plus je comprenais. Sam était passé par là fenêtre au travers de la moustiquaire.

Rideau

Et voilà sa première grosse destruction. Si vous pensez que je l’ai disputé, pas du tout, c’était trop tard. Cela m’a touchée et inquiètée que son état émotionnel ait provoqué ce comportement chez Sam. Si jusqu’à présent j’étais à l’aise pour laisser Sam et Guess, cet événement me faisait changer notre façon de gérer l’absence. Nous avons donc décidé de ne plus les laisser seul et de nous séparer pour des courses ou autre obligation. J’ai donc décidé de lui apprendre le signal maison, en faisant des exercices au clicker. En restant autour du véhicule, j’ai travaillé un peu de distance en étant parfois cachée. Pour moi je n’allais rien régler en vacances, ce n’était plus le moment mais j’avais quelques petits exercices simples pour mon petit Sam afin de l’aider.

Nouvelle organisation, les choses se compliquent (sic). Étant en vacances, le risque zéro était de rigueur, je ne souhaite pas que Sam se mette en danger en se sauvant une autre fois même pour me retrouver ou pour courir derrière une mobylette. Je connais déjà les exercices que nous ferons pour aider Sam quand nous serons de retour à la maison.

Etant à côté du château de Langeais, nous sommes partis avec Sam et Guess le visiter (et oui les chiens sont acceptés !). Si les visiteurs étaient surpris par la présence des chiens, nous avons prouvé qu’ils avaient leur place. Je demandais à Sam et Guess de s’asseoir, de se coucher ou de ne pas bouger, ils ont très bien écouté. Sam n’a grogné après personne sauf sur les personnages de cire (lol). J’étais très fière d’eux.

Même moi ils m’ont surpris lol

Nous avons repris la route jusqu’à notre destination finale. L’installation était plus simple car nous avons monté un auvent et avions un emplacement de 100m2 non clos. Sam et Guess étaient libres sous l’auvent et pour Sam en ma présence sur l’emplacement.

Je suis le maître du monde !!!!!

Tous les matins nous faisions une balade en forêt où Sam et Guess pouvaient se détendre et profiter pleinement de la fraîcheur des bois. C’était très agréable de les voir courir ensemble.

Au départ Sam a eu du mal avec la piste cyclable, il voulait bien courir derrière les vélos. J’ai donc anticipé par un « tu laisses » et rapidement Sam n’a plus réagi aux vélos.

Nous allions aussi un peu en « ville ». J’en profitais pour voir ce que mon travail depuis des mois donnait. Sam était parfait sur le signal « pas bouger » en présence d’inconnus. Je n’étais pas bien loin, à une distance de quelques mètres et le renforçais pour son bon comportement. Il a épaté les passants.

Signal « pas bouger » sécurisé par une longe de 2 m.
Sam est détendue…

Petit à petit, lorsque nous marchions au bord de la route, Sam ne réagissait plus aux motos, vélos, passants, coureurs. Des progrès énormes mais je ne relâchais pas pour autant mon attention.

Sam a commencé un nouveau comportement que j’ai nommé « Sam fait son border ». Il partait un peu devant et se couchait à distance nous laissant approcher. Dès que Guess était assez proche de lui, il lui fonçait dessus.

Gooooo ! Sur Guess !

Parfois c’était quand même assez brutal, alors Guess le lui faisait bien comprendre. Quand elle le disputait mais que Sam avait trop envie de lui sauter dessus, il se plaçait entre mon mari et moi, histoire de dire à Guess « t’es pas cap de venir me chercher » Dès qu’elle tournait la tête il recommençait en lui attrapant la peau du cou et dès que Guess se mettait en colère il retournait entre mon mari et moi, faisant une belle marche au pied !

Une partie de plage étant autorisé aux chiens, nous pouvions nous y rendre quotidiennement.

Sam a découvert l’océan sans aucune appréhension. Il partait nager avec nous. Pour se sécher il avait son petit truc bien à lui (sic).

Je n’avais jamais vu ce comportement chez Sam et Guess ne le fait pas. Je ne l’ai pas pour autant empêcher de le faire même si on est toujours inquiet…

Au début des vacances Sam aboyait beaucoup sur les gens et grognait sur les enfants. Personne n’aime ça mais Sam a cette difficulté et en le disputant, je risquerais d’aggraver les choses. Je ne l’ai pas non plus toujours tenu en laisse, j’ai utilisé tous les apprentissages que Sam a appris. Je l’ai encouragé pour ses bons comportements.

A la fin des vacances Sam ignorait les gens sauf s’ils s’approchaient de lui en lui parlant ce qui est normal car pour le chien c’est un comportement menaçant. Pour les deux-roues, il n’a plus réagi mais je mettrai tout de même un petit travail au clicker en rentrant.

Au retour nous avons fait escale dans un camping au bord d’un lac et cette fois j’ai laissé Sam en liberté sur l’emplacement parfois en étant dans le camping-car pour effectuer du rangement. Il pouvait sortir de l’emplacement, il n’y a pas de barrière. Sam est resté sans jamais se sauver, j’ai remarqué qu’il prenait à cœur de garder le camping-car. Je suis très très fière de lui. Il a assimilé et compris le signal « maison ».

Parfois le gardien quittait son poste.

D’ailleurs lors d’arrêts sur l’autoroute dès que je disais « maison » il filait dans le camping-car.

Quand je regarde le début des vacances et la fin, Sam a fait des progrès, nous avons fait des progrès ensemble. On se comprend de mieux en mieux, nos signaux sont de plus en plus discrets, l’écoute et l’attention de l’un sur l’autre se forge. Un bilan positif de nos premières vacances avec Sam qui a ses difficultés mais que nous aimons énormément.

Nous attendons l’année prochaine afin de voir l’évolution de Sam qui sera devenu un adulte. Nous sommes heureux de l’arrivée de Sam dans notre famille, chacun a sa particularité et ses difficultés mais l’important à retenir est que la compréhension, la patience et la bienveillance feront de Sam un chien top et bien dans ses pattounes.

On vous aime tellement…

3 réponses à « Mon adolescent en vacances ! »

  1. Merci Marlène pour cet article très instructif pour nous tous, votre compétence permet à Sam d’évoluer harmonieusement et nous apporte plein de conseils utiles même pour des chiens adultes mais avec encore quelques difficultés!
    Grand bravo à petit sam

  2. Quel bel article, très intéressant à lire, félicitations au petit Sam, et surtout à vous pour tout ce travail, j’espère faire de même avec Lucky …. à bientôt

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *