Eduquer son chien


Éducation / vendredi, février 22nd, 2019

Vous avez pris le temps de murir votre choix sur l’adoption de votre compagnon. C’est une étape importante car votre engagement n’est pas sur quelques semaines mais sur 10 ans et plus. Lors de mon dernier article nous avons abordé l’importance de comprendre la communication canine (cf : comprendre son chien).

L’éducation d’un chien est importante pour son intégration dans votre foyer mais aussi dans notre société.

N’oubliez pas que vous êtes responsable des agissements de votre chien vis à vis des congénères mais aussi des humains. Vous devez lui apprendre les bonnes manières.

Tout d’abord, l’éducation de votre chien commence à la maison. Un cadre éducatif est toujours rassurant pour l’individu. Vous devez établir des règles de vie afin que votre chien puisse savoir ce qu’il peut faire et ne pas faire. 

Notre quotidien n’est pas fait que de loisirs, nous en avons bien des contraintes ! Pourquoi laisser tout faire au chien qui dans tous les cas ira chercher vos limites ? Certains d’ailleurs n’auront même pas envisagé d’en fixer.

Il est cependant important de ne pas le laisser faire n’importe quoi en lui apprenant dès le départ les bonnes manières. Cela apprend à votre chien la contrainte et la frustration car il y sera confronté et devra le comprendre et l’accepter.

Pourqu’un chien soit heureux dans ses pattounes, il lui faudra un cadre qui le rassurera.


Pour cela, tous les membres de la famille doivent être cohérents et parler de la même voix. Je rencontre régulièrement des chiens qui sautent pour accueillir les enfants qui rentrent de l’école ou les invités. Evidemment les enfants aiment retrouver leur toutou en rentrant de l’école et souvent se laissent sauter dessus et caressent leur chien. Paf ! Un comportement gênant renforcé. Idem pour les invités qui regardent votre chien en lui parlant et le caressant en arrivant. Finalement chacun dit au chien qu’il aime être accueilli ainsi. Le chien ne peut pas comprendre qu’un jour il peut sauter et le lendemain se faire disputer pour la même action. Il faut être cohérent avec lui : soit il a le droit de s’exprimer ainsi, soit nous le redirigeons sur un comportement que nous trouvons plus acceptable. 

Il faut établir des règles de vie pour le chien et les faire respecter par tous. Dans le cas contraire, votre chien risque de ne rien comprendre et se permettra de faire n’importe quoi. Il risque donc d’éprouver votre patience et faire apparaitre chez vous de l’autoritarisme.

Partez toujours du principe qu’un chien ne produit pas un comportement si vous ne souhaitez pas qu’il le produise. Si c’est le cas, c’est qu’il est renforcé et ce n’est donc pas un problème de chien mais d’humain.

Il en est de même pour les apprentissages, si vous demandez un « assis » à votre chien , il est important qu’il l’effectue, qu’il ne se laisse pas distraire par autre chose. Dans le cas contraire, si vous le laissez rejoindre les enfants dans le jardin, vous apprenez à votre chien qu’il n’est pas obligé d’obéir. Il a trouvé une faille et fera donc selon ses envies. 

D’autre part, il est important aussi lorsque vous avez une demande envers votre chien, de ne pas tomber dans la répétition.. Un « assis »  se dit une fois et non « assis, assis, assis, assis… » . 


Le chien comprendra alors que le signal est « assis,assis,assis,assis » ou pensera qu’il a largement le temps de vous écouter !

Vous êtes responsable d’un individu, de son éducation et pour cela vous devez lui accorder de votre temps. Les clubs canin ou le professionnel choisi sont là pour vous aider à comprendre votre compagnon et vous donner des techniques d’apprentissage.

Cependant le travail ne s’arrête pas là. Après votre cours, il sera important d’entraîner votre chien au quotidien et ce, plusieurs fois par jour afin que votre chien intègre les enseignements. Quand mon père m’a appris à faire du vélo, il ne l’a pas fait qu’un samedi après-midi. J’en ai fait des entraînements dans la cour de mes parents ! 


Eduquer votre chien, c’est l’entraîner au quotidien, et pour vous, un nouveau mode de vie. C’est profiter des moments avec lui pour lui apprendre les signaux, mais aussi réviser et entretenir les apprentissages. Demander un assis à son chien le temps d’un café qui coule est un entraînement, c’est aussi s’occuper de son compagnon qui saura vous le rendre. Votre chien adore que l’on s’occupe de lui !


Entraîner son chien c’est faire preuve de patience et de persévérance. Que l’apprentissage s’effectue sans cri, sans stress et dans le calme. Vous devez pour cela avoir prévu le temps nécessaire et être dans de bonnes dispositions. Personnellement si on me hurle après pour me faire comprendre quelque chose, je me ferme complètement… Et si on insiste alors que je ne comprends toujours rien, je crois que je pourrais mordre (sic). Bref, je n’aurai plus envie d’apprendre avec la personne, rien que de la voir me donnerait envie de fuir (sic). 

Pourquoi cela serait-il différent pour le chien ?

Eduquer son chien c’est l’accompagner dans les apprentissages en le mettant le plus possible dans le réussite. Je ne demande pas un assis à mon chien au milieu d’un parc en présence de différents stimuli s’il ne l’a exécuté que deux fois dans la maison, même parfaitement. J’entraîne mon chien par étape et de façon très progressive en ayant pris compte du contexte, de ses dispositions, de mon état d’esprit et de la formulation.

Les mots appris et les comportements associés sont essentiels pour sécuriser votre chien dans le monde humain. Il est donc important que votre chien comprenne bien ce que vous attendez de lui.

Quand on éduque son chien, on utilise le langage, on parle en chinois pour le chien (n’oubliez pas). Votre chien va essayer de comprendre ce que vous lui dites en vous observant. Pour cela il va associer votre gestuelle au mot que vous utilisez. Quand vous voulez faire comprendre un mot à votre chien vous devez commencer par une communication non verbale (gestuelle) qui sera associé plus tard à un mot. D’abord votre chien apprend au travers des gestes puis ces gestes seront mis sur signal oral.

Pour sécuriser notre chien dans notre société, à mon sens ils doit connaître les signaux suivant :

Assis (pour le stabiliser dans un ascenseur).

Couché (à utiliser pour le restaurant)

Pas bouger (attendre devant la boulangerie)

Ta place (pour se poser à la maison)

Marche en laisse ( sans tirer afin d’éviter un risque d’écrasement de la trachée).

Rappel (pour le libérer)

Il y a bien d’autres apprentissages que votre chien peut acquérir (le trottoir, monter, descendre, sauter etc…) . Vous pouvez aller plus loin en lui apprenant des petits tours comme donner la patte ou faire le beau. Cela développera sa capacité intellectuelle et renforcera votre complicité.


Pour éduquer votre chien il est important de respecter les trois étapes du processus d’ apprentissage :

1 Compréhension du signal 

2 Acceptation du signal 

3 Généralisation du signal (endurcissement du signal en tous lieux, toutes circonstances).

Il faut que le chien comprenne le signal + il faut qu’il accepte de produire le signal quand on lui demande + il faut qu’il le produise en tous lieux et toutes circonstances. 

Par exemple : sur le signal « assis », votre compagnon doit arriver à le produire sur une demande à la maison, puis à l’extérieur, et enfin dans un parc avec des congénères en liberté. Il est important d’entraîner son chien dans différents contextes avant de penser que l’apprentissage est acquis.

Votre rôle dans l’entraînement est de toujours mettre votre chien dans la réussite sans répéter votre demande. Vous devez demander une fois le assis et au préalable être certain que votre chien va l’exécuter.

Il faut accepter que le chien ne généralise pas de lui-même. J’entends souvent dire « A la maison il le fait très bien, mais dès que l’on est dehors, il ne fait plus rien ». Cela veut simplement dire qu’il n’est pas prêt à le faire en extérieur, ou que l’environnement est trop stimulant pour lui. 

Si votre chien commet des erreurs, vous devez baisser vos critères et reprendre l’entraînement à la maison, par exemple en présence d’invités (distraction). Quand tout sera parfait à la maison vous allez pouvoir lui demander dans des lieux connus puis dans des lieux inconnus et par la suite en présence d’un chien puis de plusieurs chiens.

Le problème peut venir d’un manque d’entraînement dans certains contextes et le retrait trop tôt de la motivation. 

Bien que votre chien ait commencé à apprendre à vous obéir, il ne le fera pas pour autant de façon systématique. L’erreur serait de retirer prématurément le renforcement positif en pensant à tort que le chien n’en a plus besoin. La chronologie d’un apprentissage est d’amener le chien à produire le comportement désiré. Quand le chien l’exécute, il faut le valider (au clicker ou par un « oui c’est bien ») et le récompenser à l’aide d’une friandise pour avoir bien travailler. 

Par comparaison, nous fournissons un travail pour lequel nous sommes rémunérés. De plus n’oubliez jamais que tout individu prend plaisir à apprendre quand il est valorisé, motivé et récompensé pour son action. A l’inverse, il se démotive quand il est méprisé ou dévalorisé.

Si votre patron vous remercie pour un travail que vous avez accompli, cette gratification vous donne envie de mieux travailler. Mais si votre patron ne relève jamais rien, pire vous méprise, vous serez vite découragé de bien faire. Il en va de même pour votre chien.

De plus, il faut prendre conscience que l’entraînement d’un chien n’est pas une ligne droite ascendante. Il est au contraire fait de vraies montagnes russes !!!! 

Parfois vous aurez de belles réussites et parfois vous serez déçu. Cependant, vous devez toujours resté motivé et déterminé sans jamais en faire le reproche à votre chien. Des apprentissages bien ancrés ne se font pas en cinq minutes.

Gardez toujours en tête d’être stimulant et persévérant pour votre chien. Et parfois, il vous faudra aussi savoir lâcher prise si nécessaire. Au final, dans les deux cas, votre chien vous le rendra.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *